Odratzheim

Mairie d’Odratzheim
13, Rue de l’Eglise 67520 Odratzheim
Téléphone: 03 88 50 61 05 / Télécopie: 03 88 50 69 91
Courriel : mairie.odratzheim@wanadoo.fr
Internet: www.mairie.odratzheim.fr
Maire : Monsieur François Jehl

Quelques repères historiques:

Son origine
Odratzheim est un très ancien village; dès 747 un certain Comte HUGO (probablement un frère de Ste Odile) y cède des possessions à l’abbaye de Honau.

Ses diverses dénominations
Odradesheim en 884, Oteresheim vers 1120 ou encore Oderatesheim en 1161, actuellement en dialecte alsacien Oderze.

Etymologie

Dans un ouvrage récent, Michel Paul Urban donne une explication basée sur la toponymie ; nous le citons :
« L’habitat sur un palier ». D’une racine paléo-européenne AT-R désignant un palier, un espace plat entre deux déclivités, suivie du suffixe – heim.
Autre explication : d’un nom d’homme germanique Odrat (odo « richesse », rat « conseil »), qui a dû de toute façon influencer la forme du toponyme.
maison

Un peu d’histoire
Tout au long du Moyen-Âge, après avoir appartenu à diverses abbayes comme Honau, Marmoutier, etc., le village, par donation, héritage ou dot, passera entre les mains de nombreux seigneurs.
Citons-en quelques uns parmi les plus connus.
Odratzheim appartint au XIIIème siècle aux seigneurs d’Ochsenstein.
En 1442, le village devint la propriété des BEGER, puis des LANDSBERG et au début du XVII ème siècle, par dot, passa aux Holtzapfel de Herxheim.
En 1712, les Falkenhayen en héritent. Ces derniers vont le vendre en 1760 aux Praz qui, par dot, vont le cèder aux Géraudon.

Sites:


Le château d’Odratzheim.

En 1765, Auguste Pierre de Géradon, commissaire royal de guerre, fait édifier la belle résidence.
L’Architecte en est Joseph MASSOL.
Par la suite, la demeure connut elle aussi bien des propriétaires.

La Synagogue:

Une importante communauté juive a été répertoriée à Odratzheim. Elle s’y est vraisemblablement implantée au XVI siècle, après avoir été chassée de Strasbourg. Elle fit alors construire la synagogue (XVIIIème ou XIX ème siècle). Puis les aléas de l’Histoire ayant entraîné le déclin de la communauté, le bâtiment servira de hangar. En 1952, le consistoire israélite vend le bâtiment à la commune qui le transforme en Centre Sportif et Socio-Culturel à partir de 1985.